Les habitudes de déplacement des Casablancais

La Société de Développement Local (SDL) en charge des transports à Casablanca vient de dévoiler l’Enquête Ménages Déplacements, réalisée notamment pour actualiser le Plan des Déplacements Urbains. Alors que le réseau des transports en commun est en pleine expansion, 62 % des déplacements sont toujours accomplis à pied.

La marche reste très largement le moyen le plus utilisé pour circuler à Casablanca. 62 % des 7,8 millions de trajets des Casablancais effectués chaque jour le sont à pied. 13 % le sont en transports en commun, 12 % en voiture particulière, 9 % en taxis et 3 % en deux roues. C’est l’un des principaux enseignements de l’Enquête Ménages Déplacements (EMD) réalisée par la SDL Casa Transports et publiée en janvier dernier. L’EMD permet d’identifier les premiers effets du Plan des Déplacements Urbains (PDU) de Casablanca, adopté en 2007, qui est en cours d’actualisation.

Menée entre janvier et mai 2018, l’enquête s’est intéressée à un vaste territoire comprenant Casablanca et les provinces de Nouaceur, Mediouna et Mohammedia. 7 019 ménages ont été interrogés, soit 22 960 personnes âgées de plus de six ans. Les auteurs ont pris en compte les données du Haut-Commissariat au Plan, qui datent de 2014. 80 % des foyers gagnent moins de 7 000 dirhams par mois.

4 900 000 trajets sont réalisés, chaque jour de la semaine, à pied. La distance moyenne est de 1,2 km de marche et le temps moyen est de 14 minutes.

Néanmoins, la voiture occupe une place de plus en plus importante dans la capitale économique : elle représente 960 000 déplacements par jour de la semaine.

En 2044, on dénombrait 90 véhicules pour 1 000 habitants. Aujourd’hui, il y en a 113 pour 1000 habitants et 39 % des ménages en possèdent une.

Signe que le réseau de transports en commun est toujours insuffisant, 68 % des sondés seraient prêts à réserver l’usage de leur voiture pour des destinations non desservies par les transports collectifs, s’ils étaient performants. Les bus de la métropole sont considérés comme de « mauvaise qualité » par 77 % de la population. Le tramway, dont une première ligne avait été inaugurée en 2012 et la seconde l’a été le mois dernier, a bien meilleure réputation. Il est jugé comme de « bonne » ou « très bonne » qualité par 85 % des personnes interrogées.

L’étude met en outre en évidence des différences notables entre les sexes. En effet, 76 % des déplacements effectués par des femmes le sont à pied, contre 57 % pour les hommes. 87 % des trajets en voiture sont accomplis par des hommes. Aussi, les hommes se déplacent 2,5 fois par jour contre 1,8 fois pour les femmes. 8 % des hommes ne se sont pas déplacés au cours de la journée précédant l’enquête, contre 29 % des femmes.

Le PDU de Casablanca doit permettre à la métropole de bénéficier, d’ici 2022, de quatre lignes de tramway et de deux lignes de Bus à Haut Niveau de Service (BHNS). Un nouveau délégataire doit également être désigné pour le réseau de bus, ce qui devrait aboutir à terme à l’intermodalité des bus, tramways et BHNS.

 

Rémy Pigaglio

 

Articles à la une