Une fondation pour l’initiative AAA

Lancée en 2016 sur proposition du Maroc en amont de la COP 22, l’initiative pour l’Adaptation de l’Agriculture Africaine (AAA) avait été adoptée par une trentaine de pays africains. Son objectif : promouvoir des projets concrets permettant à l’agriculture africaine de devenir plus durable et notamment d’affronter le changement climatique. L’initiative AAA se déploie en plusieurs volets : gestion des sols, maîtrise de l’eau agricole, gestion des risques climatiques, renforcement des capacités et des solutions de financement. Le mois dernier, la Fondation AAA a été créée à Rabat, à l’initiative de Sa Majesté le Roi Mohammed VI. Selon un communiqué diffusé au moment de son lancement, elle appuiera les actions menées dans le cadre de l’initiative AAA et conduira un plaidoyer en sa faveur. Parmi ses missions, elle devra défendre la cause de l’agriculture africaine et notamment son adaptation au changement climatique, mais aussi être une force de proposition auprès des pouvoirs publics africains, fournir des services d’assistance, de conseil, d’expertise, d’évaluation, d’audit, d’inspection ou encore accompagner les porteurs de projets devant les investisseurs et bailleurs de fonds… La Fondation est constituée de membres issus des institutions marocaines, africaines et internationales. Selon le livre blanc de l’initiative AAA publié en 2016, l’agriculture africaine concentre 25 à 35 % des emplois directs sur le continent et génère les revenus de près de 70 % des Africains. « Les deux tiers des terres arables africaines pourraient être perdus d’ici à 2025 à cause du changement climatique », précise le document.

Articles à la une