OFPPT : une rentrée 2021/2022 sur les chapeaux de roue

Suite au lancement de la nouvelle feuille de route pour le développement de la formation professionnelle au Maroc, l’OFPPT entame un véritable chantier pour améliorer la qualité et l’offre de formation. Le secteur du tourisme et l’entrepreneuriat sont également au cœur de son plan d’action 2021. Éclairage.

Présenté le 5 avril dernier, lors de la tenue de son conseil d’administration, le plan d’action de l’OFPPT pour l’année 2021 est ambitieux. En plus du lancement des chantiers des 12 Cités des Métiers et des Compétences (CMC), l’OFPPT compte mettre en place une nouvelle offre de formation, ouverte sur 76 filières nouvelles et 44 restructurées, ainsi que l’instauration d’un nouveau standard pédagogique. La qualité de la formation est ainsi placée au cœur de ce plan d’action, à travers notamment : l’amélioration de l’encadrement en limitant le nombre de stagiaires à 25 par groupe ; la diversification des modes et méthodes pédagogiques ; et le renforcement des secteurs gestion/commerce et hôtellerie/tourisme à travers l’ajout d’un semestre supplémentaire dédié au développement des softs skills.

Une nouvelle approche de formation à l’entrepreneuriat sera également adoptée, à travers le lancement du Programme d’Innovation Entrepreneuriale (PIE) en partenariat avec l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P). Ce programme a pour objectif de favoriser l’esprit entrepreneurial chez les jeunes et d’assister les porteurs de projets à la création de leurs entreprises. Dans un premier temps, à partir de la rentrée prochaine en 2021-2022, il sera mené dans les régions de Souss-Massa, l’Oriental et Laâyoune-Sakia El Hamra. Le PIE s’étalera sur 24 mois et permettra aux stagiaires de suivre des formations et ateliers, en présentiel et en virtuel, de rencontrer des entrepreneurs et des experts et de vivre des expériences d’immersion.

Développer les soft skills pour une meilleure employabilité

Le secteur du tourisme ne sera pas en reste puisque de nouvelles formations qualifiantes seront lancées. Une labélisation de l’École Hôtelière de Lausanne (EHL) Advisory Services et de son partenaire stratégique Southbridge A&I permettra de délivrer le programme VET by EHL, une formation hybride, basée sur le référentiel suisse de compétences professionnelles.

Ce programme, qui ciblera en premier les formateurs, se caractérise par une méthodologie privilégiant un apprentissage fondé à la fois sur les connaissances et les compétences. Il met également l’accent sur les bonnes pratiques du métier et les soft skills, avec des méthodes pédagogiques innovantes assurant aux diplômés un niveau de « qualité suisse » ainsi qu’un meilleur positionnement sur le marché national et international.

Le programme de formation s’étalera sur 18 mois et comprendra trois niveaux de certification. La moitié du temps, la formation sera effectuée en entreprise. Chaque cycle du programme sera en outre sanctionné par un certificat « co-signé » OFPPT/EHL valorisant l’attractivité du lauréat sur le marché et préparant ainsi sa future évolution professionnelle. Ce programme sera déployé dans deux centres pilotes pour une première rentrée en septembre 2021 : le Centre de Formation dans les Métiers de l’Hôtellerie et du Tourisme El Hank à Casablanca et le Centre de Formation dans les Métiers de l’Hôtellerie et du Tourisme Guich Loudaya à Témara. Les deux centres, sous licence VET by EHL, proposeront des certificats professionnels dans quatre filières : Art Culinaire, Services Food & Beverage, Hébergement et Administration Hôtelière. Le plan d’action de l’OFPPT, dont le budget s’élève à 4669,3 millions de dirhams (soit une hausse de 11 % par rapport à 2020), prévoit également la restructuration et la mise à niveau du dispositif de formation.

Ce programme de mise à niveau intégrée reposera sur quatre piliers : la carte de formation, les espaces pédagogiques, le capital humain et les processus et outils de gestion. Afin de mettre en œuvre de ce programme, l’OFPPT travaillera en étroite collaboration avec les professionnels et les territoires pour une meilleure adéquation avec leurs besoins spécifiques en compétences.

L’année 2021 connaitra également le démarrage de 21 nouveaux établissements de formation professionnelle (EFP), ce qui portera le réseau de formation de l’OFPPT à 490 EFP et offrira une capacité additionnelle de près de 7 500 places pédagogiques en première année. Quant à l’offre de formation, l’OFPPT maintiendra sa capacité à 400 000 places, dont 229 100 en formation diplômante et 51 000 dédiées aux parcours professionnalisants. Espérons que cette transformation structurante sera effective et qu’elle se concrétisera au-delà des effets d’annonce.

Dounia Z. Mseffer

Articles à la une