Nouveaux modes de travail

Interview de Badra Hamdaoua

« Le “flex office” nous a permis de devenir plus agiles »

Interview de Badra Hamdaoua, Site Leader et General Manager Mid-market Maroc et Afrique du Nord de Dell

En mars 2020, le confinement généralisé et la mise en place du télétravail sont décrétés au Maroc. Comment Dell Maroc, dont le site est situé à Casablanca, a-t-il fait face, dans l’urgence, à cette situation ?

Nous avions déjà développé, bien avant la crise sanitaire, des solutions dédiées à l’amélioration de la flexibilité du travail, dans le cadre de la stratégie Connected Workplace de Dell Technologies. Elles se sont avérées extrêmement utiles dans le contexte de la crise. 65 % de nos effectifs utilisaient déjà nos solutions de travail à domicile et environ 30 % travaillaient à distance au moins un jour par semaine.

Grâce à notre équipe d’intervention Covid-19, 90 % de notre main-d’œuvre au Maroc travaillait à distance deux semaines seulement après le début de la pandémie. Ainsi, nous avons pu maintenir notre chaîne d’approvisionnement opérationnelle pour nos clients, mais aussi notre force de vente internationale. Très rapidement, nous avons enregistré des milliers d’interactions virtuelles avec nos clients. Notre engagement envers ces derniers et les partenaires a été poursuivi.

Quelle est la politique de l’entreprise aujourd’hui (au Maroc et dans le monde), en ce qui concerne le télétravail ?

Nos employés continuent à suivre une politique de travail flexible, tant au Maroc que dans le monde. Notre programme Connected Workplace a été lancé en 2009 ! Nous avons constaté, à travers celui-ci, que la flexibilité du travail présentait plusieurs avantages, aussi bien pour nos employés que pour l’entreprise. Nous avons également relevé son impact positif sur l’environnement grâce à des économies d’énergie accrues et à une réduction importante des émissions de carbone.

Notre expérience de dix ans dans le domaine du travail à distance est la preuve incontestable que la productivité peut être maintenue même lorsque des crises surviennent, à condition que les employés disposent de toutes les technologies et ressources qui leur permettent d’exécuter leur travail correctement.

Pouvez-vous décrire davantage les bénéfices, selon vous, du télétravail ?

Grâce à plusieurs études, nous avons constaté que les performances professionnelles d’une entreprise se trouvent systématiquement améliorées à chaque fois qu’elle adopte un modèle flexible de travail. Par exemple, selon le rapport ESG [environnemental, social et de gouvernance, NDLR] sur le travail à distance publié en 2020, pas moins de 78 % des employés s’avéraient être nettement plus productifs lorsqu’ils travaillaient à distance. La flexibilité de la main-d’œuvre est le catalyseur de l’engagement et de la productivité des employés.

En plus du télétravail, Dell Maroc a mis en place le « flex office ». Depuis quand et pourquoi ?

Selon JLL [un cabinet de conseil immobilier, NDLR], le marché du « flex office » est appelé à connaître une croissance rapide. Il s’agit d’un espace de travail qui permet aux équipes d’une entreprise de se réunir périodiquement et de collaborer sur les tâches à accomplir. Un tel espace constitue une excellente alternative à l’aménagement traditionnel d’un bureau.

Chez Dell Technologies, le « flex office » nous a permis de devenir plus agiles au sein d’un monde qui évolue rapidement. Il nous aide également à rationaliser nos frais généraux tout en maximisant la collaboration entre pairs et en boostant la productivité globale.

Selon vous, l’avenir réside-t-il dans une plus grande flexibilité dans notre manière de travailler ?

Le travail ne doit plus être cantonné à un seul lieu ou à un moment précis. Au contraire, il se doit d’être axé sur les résultats. En outre, les entreprises doivent éviter d’adopter une mentalité de « retour en arrière » et de s’attendre à ce que les choses reviennent à l’époque pré-pandémique.

La main-d’œuvre hybride ne se limite pas à diviser les employés en équipes distinctes qui alternent entre le travail à domicile et le travail au bureau. Il s’agit plutôt de créer une structure qui puisse permettre aux employés d’optimiser leur productivité tout en bénéficiant du meilleur des deux mondes en termes de flexibilité, d’interaction sociale et de maintien des liens culturels. Quelle que soit la taille de l’entreprise, les dirigeants ont un rôle clé à jouer pour façonner et guider leur entreprise vers un avenir de travail hybride. Les employés attendent de leurs dirigeants qu’ils définissent en permanence des orientations claires, établissent des bases saines et fassent preuve de compassion.

 Rémy Pigaglio

Articles à la une