La digitalisation pour réinventer son entreprise

La transformation numérique peut permettre à une entreprise en difficulté d’être plus efficace et donc de limiter les coûts. En faisant appel à ces nouveaux outils, elle pourrait aussi devenir plus innovante et être plus compétitive.

Si les difficultés sont l’occasion pour l’entreprise d’un nouveau départ, celui-ci passera très probablement par un recours au digital. Une digitalisation bien réalisée permettra en effet à la PME d’optimiser ses performances et de rationaliser ses coûts. Reda Taleb, Directeur Général du cabinet Officium, prend l’exemple de la communication : « Le digital permet d’organiser des opérations de taille plus réduite. En investissant dans le digital, il est possible de communiquer avec un meilleur ciblage. Pour la vente en ligne, par exemple, les commerçants relient directement l’investissement publicitaire à l’acte d’achat. »

Des campagnes pour petits budgets

Cela ne veut pas dire qu’il faut abandonner les canaux plus traditionnels (médias, affichage…), mais en redéployant sa communication vers le digital, l’entreprise pourra réduire la voilure avec plus d’efficacité. « Avec 300 000 dirhams, il est possible de monter une opération et d’avoir des résultats considérables, alors que cela serait inenvisageable de faire la même chose à la télévision. En revanche, en mettant 3 millions de dirhams sur une opération de communication diffusée à la télévision, celle-ci touchera alors bien plus de monde », poursuit Reda Taleb.

Une évaluation concrète de chaque action de communication

L’entreprise pourra aussi gagner en efficacité en misant sur les données acquises via la transformation numérique de la structure. Celles-ci lui permettront de mieux connaître sa clientèle et donc de s’adapter à ses attentes. « En période de ralentissement, l’entreprise voudra fidéliser ses clients au lieu d’en recruter, car cela coûte plus cher. Le big data lui permettra alors de cibler davantage de personnes avec moins de moyens, ou de faire mieux avec

autant de moyens qu’avant », explique Reda Taleb. L’entreprise pourra analyser le comportement des clients et tracer leurs achats.

La digitalisation, tremplin pour l’innovation

Mais le passage au numérique permettra également à l’entreprise d’être mieux adaptée au marché, d’être plus innovante et plus réactive : « La digitalisation offre plus de facilités pour innover. Car elle fournit de la data, ou encore, elle permet de tester des solutions avant de les déployer », souligne Reda Taleb, qui fait le lien entre performance économique et innovation. En 2017, l’enquête sur les pratiques de l’innovation dans les entreprises marocaines* réalisée par l’Office Marocain des Pratiques de Management (OMPM) en partenariat avec, entre autres, Officium et la CFCIM avait en effet montré sur 87,8 % des entreprises marocaines leaders sur leur marché développaient l’innovation. Un taux qui tombe à 75,8 % pour les entreprises challengers et 67,8 % pour celles qui n’ont pas de position dominante.

*Réalisée auprès de 165 top managers d’entreprises marocaines de différents secteurs et tailles.

Rémy Pigaglio

LE CONSEIL DE L’EXPERT, Reda Taleb, Directeur Général du cabinet Officium
« Il ne faut pas penser que la digitalisation va régler tous les problèmes de l’entreprise. Le digital est un accélérateur. Si on est mauvais, on le deviendra encore plus avec la digitalisation. »

Articles à la une