Interview de Philippe Ratto, Vice-Président North Africa, RATP Dev

« Il faut redonner confiance à nos usagers »

Conjoncture : Dans un contexte marqué par la Covid-19, comment s’est portée l’activité de RATP Dev durant l’année 2020 ?

Philippe Ratto : Notre principale priorité a été d’assurer la sécurité de nos collaborateurs et de nos voyageurs, tout en adaptant l’offre en accord avec les autorités organisatrices de transport. C’est ainsi que, depuis le début de la pandémie, nous avons géré diverses situations allant de l’arrêt complet du réseau à des services partiels ou complets.

La crise sanitaire de la Covid-19 nous a également confrontés à une chute sans précédent de notre activité depuis le début du mois de mars. À Casablanca, sur notre réseau de tramway, en 2020, la fréquentation a été en recul de 35 % par rapport à celle de 2019 et de 51 % sur la période de mars à décembre. À noter que le service ne s’est jamais arrêté en 2020. Seules des restrictions d’horaires et de capacité ont impacté la fréquentation.

Désormais, un de nos enjeux majeurs est de faire revenir nos voyageurs sur nos réseaux. Une opportunité pour nous et l’ensemble des acteurs du transport en commun, de repenser la façon de voyager. Un défi que nous avons choisi de relever chez RATP Dev en accélérant le déploiement de l’innovation afin de garantir à nos passagers un voyage plus confortable et plus sûr.

Quels sont vos perspectives et projets phares pour l’année 2021 ?

Au Maroc, notre priorité demeure le développement du réseau de Transport en Commun en Site Propre (TCSP) de Casablanca aux côtés des autorités compétentes représentées par la SDL Casa Transports. D’une façon générale, nous restons bien entendu attentifs aux éventuelles opportunités qui pourraient se présenter tout au long de cette année au Maroc et nous tenons prêts à accompagner les différentes autorités dans leurs projets de mobilité.

Comment la Covid-19 risque-t-elle changer la mobilité urbaine au niveau national ?

Avec la crise de la Covid-19, nous avons assisté dans le monde entier à un ralentissement ou même une fermeture des réseaux de transport en commun d’une manière totalement inédite. Nous entrons maintenant dans une ère où certains passagers n’ont peut- être pas utilisé les transports publics depuis de nombreux mois. Il faut leur redonner confiance. C’est pourquoi la priorité des autorités et des opérateurs de transport est de s’assurer que les réseaux sont conçus de manière à garantir la sécurité réelle des passagers et à leur offrir une tranquillité d’esprit lors de leurs déplacements, grâce à des transports de haute qualité, de haute technologie et propres.

À Casablanca, depuis le début de la crise de la Covid-19, les équipes de RATP Dev ont ajusté en permanence l’offre transport pour tenir compte des différentes contraintes évoquées précédemment, mais aussi, et surtout, des besoins des voyageurs. C’est avec ces même agilité et capacité d’adaptation que nous abordons cette nouvelle année et que nous pourrons, avec notre autorité de tutelle, retrouver les niveaux de fréquentations pré Covid-19 et poursuivre la croissance du réseau TCSP de Casablanca.

La crise sanitaire de 2020 offre une opportunité à moyen terme d’exploiter la puissance des données pour, à la fois, augmenter la résilience du système et restaurer la confiance entre l’opérateur et les passagers grâce à une transmission anticipée d’informations.

Sur notre réseau de tramway à Casablanca, que nous exploitons depuis 2012, nous avons mis en place un outil d’aide à la décision agile, grâce à Citio, une startup avec laquelle RATP Dev a développé des liens étroits. Grâce aux solutions de Citio, RATP Dev Casablanca a réussi à adapter ses horaires pour respecter au mieux les limites de capacité des tramways fixées par l’autorité organisatrice et a adapté l’organisation des agents du service clientèle dans les tramways et les stations pour gérer la foule et la sécurité.

Notre réseau casablancais a également utilisé le digital et l’intelligence artificielle en innovant dans de nouveaux services d’information : un chatbot baptisé « Trambot » a été lancé au printemps 2020 pour répondre aux interrogations des voyageurs sur l’offre de service en temps réel et les consignes sanitaires à respecter au regard de la pandémie de Covid-19.

Les temps sont compliqués mais, à bien des égards, c’est aussi le moment idéal pour que les autorités de transports investissent dans la redéfinition de leurs infrastructures et de leurs services. Le nombre de passagers reste faible, ce qui offre aux décideurs du secteur des transports l’opportunité d’une réflexion à plus long terme sur ce à quoi leurs réseaux devraient ressembler dans 10, 20 ou 50 ans. Les villes auront pour leur part l’opportunité de sortir de l’ère post-Covid mieux préparées et en tête du peloton des villes intelligentes et résilientes de demain.

Propos recueillis par Salaheddine Lemaizi

Articles à la une