Interview de Nabil Belabed, Directeur Général de Casa Transport

« Le service de transport public sera d’une meilleure qualité dans les années à venir »

 

Conjoncture : Quelles sont vos perspectives et projets phares pour l’année 2021 ?

Nabil Belabed : Cette année marquera le démarrage des travaux de réalisation de quatre lignes de transport en commun en mode capacitaire et en site propre. Il s’agit des lignes T3 et T4 du Tramway de Casablanca et des lignes 1 et 2 du Busway de Casablanca. Les travaux des lignes Casatramway consistent en la construction de la plateforme voie ferrée, de l’aménagement urbain de façade à façade et des travaux liés à la l’énergie et aux systèmes ; ils seront achevés fin 2023. Ceux des lignes Casabusway concernent les travaux d’aménagement de la plateforme, d’aménagement urbain de façade à façade et d’énergie et système ; ils seront quant à eux achevés mi-2022.

Ce sont des projets structurants pour notre métropole. Le projet des lignes T3 et T4 consolidera l’assise du réseau de tramways en desservant deux axes majeurs de Casablanca, le boulevard Oulad Ziane et l’avenue Mohammed VI. Pour un meilleur maillage du réseau, 10 points de correspondance avec les autres lignes Casatramway et les deux futurs lignes Casabusway seront réalisés. Par ailleurs, des places majeures, notamment la place de la Victoire au centre-ville, seront aménagées dans le cadre des travaux de façade à façade. En outre, et au-delà des transplantations opérées en phase préparatoire aux travaux de plateforme, plus de 5 500 arbres seront plantés.

Le projet des lignes 1 et 2 Casabusway induira au même titre que le tramway un aménagement de façade à façade sur une superficie de près de 90 hectares en plus de la plantation de plus de 2 200 arbres. Il est à rappeler que Casa Transport assure une gestion rigoureuse de ses chantiers, et s’engage à un certain nombre de mesures d’information et de sensibilisation vis-à-vis des riverains et usagers de l’espace public. Il s’agira notamment de qualité de signalisation, de préservation de l’accessibilité aux habitations, commerces et bureaux, de gestion des pollutions liées aux chantiers et d’écoute des citoyens. Pour tout renseignement, un numéro de service citoyen est mis à disposition des citoyens : 0801 00 92 92.

Quel bilan faites-vous de la mobilité durable dans l’espace urbain ?

Les performances du réseau de tramways opérationnel ainsi que le programme de mobilité en cours de réalisation nous laissent présager un bilan qui sera plutôt positif en ce qui concerne la mobilité durable. D’une part, ces modes lourds et structurants sont propres, et d’autre part, nous constatons une réelle adhésion des jeunes, des femmes, et des jeunes cadres au mode tramway. Il est pour certains le symbole d’indépendance et de modernité et, pour d’autres, il représente un style de vie urbain où l’on emprunte le tramway par choix.

L’opportunité est donc présente de fidéliser ces citoyens voyageurs à travers le développement continu de la connectivité de leur réseau, l’amélioration de la qualité de service, l’offre de services intermodaux et surtout l’échange et l’écoute de leur besoin.

Quelle est votre vision pour le financement du transport public urbain au niveau des villes ?

Les expériences de Rabat et de Casablanca ont permis l’établissement d’un fond d’appui aux réformes de transport. Cela constitue une opportunité pour les villes de développer les infrastructures de transport en commun pour constituer un levier important de croissance et d’essor de chaque ville. À Casablanca, grâce à l’intervention des pouvoirs publics et au mécanisme de financement des modes de TCSP, la ville est en train de mettre en œuvre les principales recommandations de son PDU de 2004-2007 et le service de transport public sera d’une meilleure qualité dans les années à venir.

Comment Casa Transport se positionne-t-elle dans le débat sur la préférence nationale ?

Casa Transport est une société de développement local, régie par le Dahir des marchés publics. Les clauses de la préférence nationale sont ainsi prises en compte dans nos marchés.

Propos recueillis par Salaheddine Lemaizi

Articles à la une