Interview de Mohammed Yousfi, Directeur Général de l’AMDL

« Le déploiement de la stratégie logistique nationale a connu une vraie impulsion »

Interview de Mohammed Yousfi, Directeur Général de l’Agence Marocaine de Développement de la Logistique (AMDL)

Conjoncture : Le développement des zones logistiques est l’un des grands enjeux de la stratégie nationale : où en est-on aujourd’hui ?

Mohammed Yousfi : L’optimisation et la massification de la plupart des flux logistiques reposent sur la mise en place d’un réseau de plateformes pour le groupage et le dégroupage de marchandises. Véritables centres de valeur ajoutée logistique, à proximité des opérateurs économiques et des consommateurs, ces plateformes seront utilisées pour la canalisation et la concentration des flux indispensables au déploiement d’une offre de services compétitive.

Pour assurer le développement de ces zones logistiques, un travail considérable a d’abord été mené pour l’identification des assiettes foncières nécessaires. En effet, des schémas régionaux ont été définis et d’autres sont en cours d’élaboration, en concertation avec les acteurs locaux sur la base d’une analyse fine des flux de marchandises et des différents indicateurs macroéconomiques des régions concernées. Suite à l’achèvement d’un ensemble d’études, plusieurs projets ont été identifiés et ont fait l’objet d’une structuration technique, institutionnelle et financière, avec les acteurs locaux et les départements ministériels impliqués. La mise en place de ces projets se fera au travers de conventions qui seront conclues avec les régions visées.

Dakhla est souvent citée pour son potentiel : quel rôle devra y jouer la logistique ?

La Région de Dakhla-Oued Eddahab jouit d’une position géographique stratégique et d’un contexte économique favorable aux investissements, grâce à une réelle expansion de plusieurs secteurs porteurs. De plus, le lien stratégique avec l’Afrique subsaharienne représente un autre atout.

Ainsi, le projet du port de Dakhla Atlantique constitue un enjeu et une opportunité majeurs pour la région. Il permettra d’exporter directement les produits valorisés localement, mais aussi de transporter par mer les marchandises consommées dans cette région dont la population croît de 10 % par an.

Pour accompagner cette dynamique, il est important de doter la région d’une infrastructure logistique moderne et adaptée aux besoins des opérateurs. Dans cette optique, la définition d’un schéma actualisé de développement des zones logistiques est en cours. Ceci afin de planifier dans le temps, et d’une manière cohérente, l’implantation d’installations logistiques multiservices ouvertes au marché .

Plus généralement, où en est le développement de la logistique au Maroc ?

Depuis son lancement, sous l’égide du Ministère de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau, le déploiement de la stratégie logistique nationale a connu une vraie impulsion qui a permis de réaliser plusieurs acquis pour le secteur, et ce, à différents niveaux.

Cette dynamique se prolonge encore aujourd’hui pour faire face aux défis de la logistique future et s’adapter aux nouvelles tendances. En effet, dans le cadre de la poursuite des efforts pour le développement du secteur logistique marocain, un plan d’action est largement engagé, notamment à travers le démarrage de plusieurs chantiers.

Quelles sont les priorités de l’AMDL pour les prochaines années ?

Les prochaines années seront caractérisées par la mise en place d’un ensemble de dispositions visant à amorcer la concrétisation du schéma national des zones logistiques modernes planifiées. L’objectif est d’améliorer l’attractivité des régions en offrant un immobilier logistique moderne et compétitif, répondant aux standards internationaux (sécurité, hygiène, etc.) ainsi que des services de qualité.

Par ailleurs, dans le cadre de la mise à niveau du secteur, il est prévu de poursuivre et d’accélérer le déploiement du programme PME Logis. Celui-ci contribuera à accroitre la performance de la PME marocaine et à renforcer sa compétitivité, à travers la modernisation de ses pratiques logistiques.

Qu’en est-il du développement des compétences et du projet de labellisation ?

Suite à la finalisation du système de labellisation des opérateurs logistiques, les mesures nécessaires seront entreprises pour son opérationnalisation. Il s’adressera aux entreprises désireuses d’obtenir une labellisation de leur performance logistique et de s’aligner avec les standards internationaux.

Quant au développement des compétences et de la formation dans les métiers de la logistique, il est prévu de mettre en œuvre le plan national de formation. Parallèlement sera lancé le chantier de conception et de déploiement d’un système de labellisation des formations en logistique. Enfin, pour améliorer encore le secteur, l’AMDL va poursuivre ses efforts pour le doter d’un cadre normatif global en concertation avec les différentes parties prenantes.

Propos recueillis par Thomas Brun

Articles à la une