Export

Reprise exceptionnelle après la pandémie

Après une année 2020 en mode confinement, les exportations marocaines ont repris de plus belle, portées par les principaux moteurs marocains à l’export.

Il est clair que la pandémie de Covid-19 a eu un impact négatif sur les exportations marocaines. L’Office des Changes a livré les chiffres faisant état d’un ralentissement de l’activité économique. En 2000, le nombre total d’exportateurs marocains a diminué de 7,9 % par rapport à 2019. La baisse du volume des exportations a touché quasiment tous les secteurs même si celui de l’habillement a été particulièrement affecté.

E5

Un trio gagnant

La reprise a en revanche été exceptionnelle en 2021. Elle a été portée par les têtes de série de l’exportation marocaine. Ainsi, selon les données de l’Office des Changes, à fin novembre 2021, les exportations globales de marchandises ont atteint 293,15 milliards de dirhams, contre 258,4 milliards de dirhams à fin novembre 2019, soit avant le début de la pandémie. Elles étaient de 239,3 milliards à fin novembre 2020.

C’est l’industrie automobile qui est la locomotive de cette dynamique haussière. Les exportations du secteur totalisaient 75,8 milliards de dirhams à fin novembre 2021. Cela représente 5,5 milliards de dirhams de plus que les exportations automobiles par rapport à fin novembre 2019. L’industrie automobile a contribué plus du quart (25,9 %) des exportations globales de marchandises dans le Royaume. Selon les professionnels du secteur, les chiffres auraient été encore plus élevés en raison de la pénurie exceptionnelle de semi-conducteurs à l’échelle mondiale.

Le secteur des phosphates et dérivés s’est également distingué : ses ventes à l’étranger ont atteint 69,2 milliards de dirhams à fin novembre 2021, contre 45,2 milliards de dirhams un an auparavant. Piloté par le groupe OCP, le secteur a profité de l’importante hausse des cours des engrais naturels et chimiques sur les marchés mondiaux en 2021. En troisième position, on retrouve l’agroalimentaire. Durant la même période de l’année 2021, il a réalisé, grâce à une campagne agricole exceptionnelle, 62,9 milliards de dirhams d’exportations contre 54,8 milliards à fin novembre 2019.

Le renouveau du secteur textile

Après ce trio gagnant qui totalise plus de 70 % de la totalité des exportations marocaines de marchandises, on retrouve le secteur textile et cuir et celui de l’aéronautique, dont les performances se rapprochent nettement du niveau de 2019. Certes, le textile a été durement touché par le confinement et la fermeture des commerces, mais les professionnels ont sauvé la mise en s’orientant vers le textile technique à usage médical avec notamment la fabrication des masques.

Par contre, une tendance se confirme, c’est que cette hausse du volume des exportations s’est accompagnée par un accroissement encore plus prononcé du volume des importations. Une tendance structurelle qui mérite d’être prise en charge par les différents acteurs du secteur.

Younes Baâmrani

E3

Articles à la une