Vers une intégration africaine pour la Bourse de Casablanca ?

Karim Hajji, Directeur Général de la Bourse des Valeurs de Casablanca (BVC) et Président de l’African Securities Exchange Association (ASEA) depuis novembre dernier, a exprimé son intérêt pour l’intégration de six bourses africaines, dont celle de Casablanca. « Si les marchés africains étaient intégrés, les montants levés pour financer le développement du continent et la croissance des entreprises seraient bien plus importants qu’aujourd’hui », a-t-il déclaré selon Finances News Hebdo le 7 décembre dernier au Meeting de l’infor-

mation financière organisé à Casablanca par la BVC, Maroclear et Finances News Hebdo. Le projet African Exchanges Linkage Project (AELP), porté par l’ASEA, devrait en effet « permettre une visibilité transfrontalière et l’ouverture des marchés aux investisseurs pour échanger dans n’importe lequel des marchés concernés », d’après l’AESA. Outre la BVC, il devrait inclure dans un premier temps, la bourse de Johannesburg, la bourse nigériane, la bourse de Nairobi, la bourse de Maurice et la Bourse régionale des valeurs mobilières basée à Abidjan.

Articles à la une