Renault enregistre une perte de 8 milliards d’euros en 2020

Le constructeur automobile français Renault a dévoilé en février dernier une perte historique de 8 milliards d’euros pour l’année 2020, marquée par la crise du coronavirus. Si tout le groupe est à la peine, ses résultats sont particulièrement plombés par l’entreprise Nissan qui a enregistré une perte de 5,1 milliards d’euros. Le chiffre d’affaires de Renault, qui dispose de deux usines au Maroc, a fléchi de 21,7 % par rapport à 2019, à 43,5 milliards d’euros, et le nombre de véhicules vendus a reculé de 21,3 %. Dans un communiqué, le groupe assure toutefois la « forte amélioration de la rentabilité opérationnelle au second semestre démontre les premiers impacts positifs des actions engagées ». Durant cette période, Renault a en effet enregistré une marge opérationnelle positive de 866 millions d’euros et limité la casse avec une diminution de 8,9 % du chiffre d’affaires comparativement à l’année précédente. « Ce résultat est le fruit des efforts de tous, de l’accélération réussie du plan de réduction des coûts fixes et d’une amélioration de notre politique de prix. La priorité est donnée à la profitabilité et à la génération de cash, comme annoncé lors de notre plan stratégique Renaulution », a déclaré Luca de Meo, cité dans le communiqué. Déjà en difficulté avant la crise de la Covid-19, en raison de choix stratégiques contestés, Renault a dévoilé ce nouveau plan qui prévoit notamment 3 milliards d’euros d’économies.

Articles à la une