Présentation du nouveau site du Groupe PSA à Kénitra

Le 15 juin 2017, le Groupe PSA a organisé une visite de son site de Kénitra afin de présenter l’état d’avancement du chantier de son usine dont le démarrage est prévu pour 2019. La cérémonie s’est déroulée en présence de Moulay Hafid Elalamy, Ministre de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Économie Numérique et de Carlos Tavares, Président du Directoire du Groupe PSA.

PSAPour rappel, le projet avait été lancé le 19 juin 2015, lors de la signature du protocole d’accord entre le Royaume du Maroc et le Groupe PSA. Le calendrier prévisionnel de réalisation est respecté.

« Le projet entame une nouvelle transformation du secteur de l’automobile : il s’accompagnera d’une montée en valeur significative des filières et d’une densification du tissu des équipementiers », a souligné Moulay Hafid Elalamy. « Ses retombées, hautement positives pour le secteur, profiteront aussi à la région qui l’accueille. L’ambition nationale d’assurer un développement territorial équilibré et pérenne se concrétise », a-t-il ajouté.

L’usine PSA de Kénitra produira ainsi, dès 2019, des moteurs et des véhicules dédiés à la vente sur le marché marocain et, plus globalement, à la région Afrique Moyen-Orient. Elle disposera d’une capacité de production 90 000 véhicules par an au démarrage, capacité qui sera portée, à terme, à 200 000 unités.

PSA 3
De G à D : Abdelhamid Souiri, Président de la FIMME, Philippe-Edern Klein, Président de la CFCiM, Aziz Rabbah, Ministre de l’Énergie, des Mines et du Développement Durable et Philippe Confais, Directeur Général de la CFCIM.

En s’installant à Kénitra, le Groupe PSA s’inscrit dans une démarche visant à produire localement pour vendre localement. « Ce projet industriel consiste à produire au cœur de nos marchés des modèles qui correspondent aux attentes des clients de la région », a indiqué Carlos Tavares. Et d’ajouter : « La région Afrique Moyen-Orient constitue un pilier majeur de croissance pour notre Groupe. Nos volumes y ont plus que doublé entre 2014 et 2016. Notre ambition est de vendre dans cette région 1 million de véhicules à l’horizon 2025 et de produire pas moins de 70 % de ces véhicules dans cette même région ».

Grâce au tissu de fournisseurs dont elle bénéficie au Maroc, le taux d’intégration de l’usine PSA s’élèvera à 60 % dès la phase de démarrage, pour atteindre 80 % à terme. Ce sourcing local permettra, en outre, de réduire les coûts de production et d’améliorer la compétitivité des véhicules.

Pour ce qui concerne le volet formation, le Groupe PSA a signé un accord de coopération avec l’IFMIA, le réseau d’Instituts de Formation de l’Industrie Automobile qui porte sur la formation de ressources humaines conformément aux exigences et standards de production du groupe PSA. D’autres partenariats sont à l’étude avec l’OFPPT et des universités au Maroc.

Lire aussi Interview de Rémi Cabon, Directeur Général de Peugeot Citroën Automobiles Maroc (PCAM).

 

 

Articles à la une