Point de vue et éclairage sur la transformation numérique

Par Mourad El Mahjoubi Directeur Général, Visiativ Africa

Mourad El Mahjoubi« Une majorité d’entreprises aura totalement intégré le digital dans sa stratégie d’ici 4 ans » annonçait le cabinet IDC dans son FutureScapeReport, en novembre dernier. Si l’on ignore si l’entreprise marocaine confirmera cette prévision, une chose est sûre, le sujet du digital est d’actualité dans le Royaume. Mais cette fameuse transformation numérique recouvre un large panel de sujets, parfois difficiles à appréhender de façon concrète pour les dirigeants. Voici quelques éclairages…

Appréhender la transformation digitale dans sa globalité

Quand on évoque la Transformation Numérique, on a souvent tendance à penser à la manière dont on commercialise ou dont on communique à propos des produits et des services, ou encore aux aspects technologiques qui y sont liés.

Or, la révolution numérique que nous connaissons impacte l’entreprise à plusieurs niveaux  : elle fait naître de nouveaux enjeux et, dans le même temps elle apporte les outils et les solutions pour relever ces nouveaux défis.

Ainsi, la transformation numérique consiste plutôt à faire évoluer l’entreprise dans sa globalité dans un monde digital et connecté autour d’axes et d’enjeux fondamentaux, à savoir  : repenser son business model, créer l’intimité client et développer son excellence opérationnelle.

Une question essentielle se pose pour les entreprises qui ne sont pas nées avec le numérique : comment continuer à générer du business dans un monde digital et ultra-connecté ? En effet, sur le long terme, une entreprise qui base son activité sur des modèles d’affaires, d’organisation et de distribution en vogue au cours du siècle dernier, doit se réinventer pour rester pérenne.

La révolution numérique a placé le client aux manettes. Ce dernier a désormais les pleins pouvoirs et devient de plus en plus exigeant, vis-à-vis de lui-même ou de l’entreprise. L’expérience client devient alors un sujet majeur. Structurer des données qui ne le sont pas afin de mieux cerner ses clients, se baser sur ses datas pour créer des expériences pertinentes… tels sont les enjeux de l’entreprise aujourd’hui.

La réflexion autour de la transformation numérique doit permettre d’intégrer le digital dans chaque dimension et service de l’entreprise. Ainsi, les outils mis en place devront permettre de décloisonner les différents services de l’organisation afin de fluidifier et de capitaliser sur les échanges d’information, suivre les indicateurs de performance préalablement définis et permettre un pilotage proactif de l’activité.

La transformation numérique : des étapes et des enjeux différents, propres à chaque entreprise

Passer d’une vision « traditionnelle » de l’entreprise au tout digital, sans transition, serait totalement utopiste. Cette transformation doit s’opérer de façon progressive et elle doit surtout être adaptée et planifiée selon la maturité de l’entreprise, ses enjeux et le contexte dans lequel elle évolue.

Si l’on prend le cas du Maroc, on peut considérer que la PME « moyenne » est plutôt en phase démarrage de cette transformation. Beaucoup de PME sont, en effet, en phase de dématérialisation du capital documentaire (utilisation des outils bureautiques, Gestion Électronique de Documents). La seconde étape sera de structurer et d’organiser les flux d’activité en dématérialisant ces processus (workflows). Alors, et seulement à cette condition, l’entreprise pourra s’ouvrir à l’ensemble de son écosystème (clients, distributeurs, partenaires…) au travers d’une plateforme unique, qui évoluera avec elle.

Les 3 erreurs à ne pas commettre en matière de transformation numérique

Se dire que la transformation numérique est réservée aux secteurs bancaire et telecom ou aux Grandes Entreprises. Chaque entreprise est en mesure, à son échelle, de se transformer avec des outils à la fois simples et pragmatiques qui lui permettront de mettre un pied dans le digital pour en tirer le meilleur parti.

Entrevoir la transformation numérique sous un prisme uniquement technologique. En effet, elle implique d’adopter une vision de l’entreprise dans son ensemble, de se poser des questions fondamentales et, enfin, d’évaluer en quoi le digital impacte son organisation, son modèle de vente, sa relation client, etc.

Miser sur le 100 % digital et négliger l’humain. La dimension relationnelle est et restera incontournable. Ainsi, nous devons penser l’entreprise comme une plateforme « phygitale » : physique et digitale. Réinventer son business model pour être en phase avec le monde numérique et exploiter les leviers technologiques à chaque niveau de l’organisation devient une condition de pérennité pour les entreprises. Celles qui tireront leur épingle du jeu seront celles qui sauront combiner plateformes technologiques et points de contacts physiques, formels ou informels, pour créer les synergies plaçant le client au cœur de leur démarche.

Articles à la une