L’Union européenne lance une alliance stratégique industrielle du cloud

L’alliance européenne pour les données, le edge et le cloud industriels (European Alliance for Industrial Data, Edge and Cloud) a débuté son travail le 14 décembre dernier, sous la houlette du Commissaire européen au Marché Intérieur Thierry Breton. Lancé quelques mois plus tôt, ce regroupement d’acteurs du secteur a pour objectif de « guider le développement et le déploiement des prochaines générations de technologies de cloud et de edge », selon la Commission européenne. Alors que ces technologies d’hébergement et de gestion de données se déploient partout dans le monde, y compris dans des secteurs sensibles, l’Union européenne veut s’appuyer sur cette nouvelle structure pour guider sa stratégie dans le domaine. L’alliance réunit 39 membres, dont Airbus, Atos, Capgemini, Dassault Systèmes, Deutsche Telekom, Orange, OVHcloud, SAP, ou encore Siemens.

Selon la Commission, l’alliance doit, concrètement, rassembler ces acteurs pour établir une feuille de route des investissements pour le cloud et le edge, fournir des recommandations pour assurer la cohérence des investissements pour déployer des espaces de données européens communs, ou encore conseiller la Commission européenne sur les impératifs et normes pour les services de cloud. L’exécutif européen indique que la création de cette alliance s’inscrit dans la stratégie européenne des données adoptée en 2020. Elle est lancée alors qu’une initiative franco-allemande, Gaia-X, réunit de son côté depuis 2021 plusieurs centaines de membres et vise à offrir une infrastructure de cloud européenne respectant notamment des normes avancées de sécurité. Celle-ci a néanmoins été critiquée par certains acteurs, car elle inclut des acteurs majeurs non européens du secteur, notamment les GAFAM.

Articles à la une