Le Crédit Agricole arrête de financer les nouvelles centrales à charbon

Dans la perspective du Climate Finance Day de Casablanca et de la COP22 à Marrakech, le Crédit Agricole, groupe auquel appartient le Crédit du Maroc, a décidé de ne plus financer de nouvelles centrales ou extension de centrales électriques au charbon. Plus aucun nouveau financement ne sera donc accordé au-delà des engagements déjà pris. Par ailleurs, le Crédit Agricole CIB, banque de financement et d’investissement du Groupe, s’est engagée, lors de la COP21, à structurer 60 Md€ de nouveaux financements climat d’ici fin 2018. Entre le 1er janvier et le 30 septembre 2016, cet engagement a d’ores et déjà été réalisé à hauteur de 22,5 Md€.

Articles à la une