Le CESE prône le codéveloppement entre le Maroc et l’Afrique

Le Conseil Économique, Social et Environnemental (CESE), après une autosaisine, a publié fin septembre un avis baptisé « L’intégration régionale du Maroc en Afrique. Pour une stratégie au service d’un développement durable avec l’Afrique ». Le Conseil y réalise un tour d’horizon des relations économiques entre le Maroc et le continent africain, constatant de nombreuses lacunes malgré d’importantes initiatives et une augmentation relative des échanges depuis une vingtaine d’années. Ces échanges ne dépassent toutefois pas 4 % de l’ensemble des échanges du Maroc. Le CESE prône ainsi le codéveloppement entre le Maroc et le continent. Il définit quatre axes à cette approche : un axe « stratégique », un axe « intégration régionale et continentale », un axe « coopération bilatérale » et un axe « outils d’accompagnement ». Parmi ses recommandations, le CESE défend notamment l’élaboration d’une stratégie dédiée à l’intégration du Royaume en Afrique. Il propose également de créer des chaînes de valeur régionales à forte valeur ajoutée et fort impact social, d’instaurer la reconnaissance mutuelle des diplômes entre pays africains, de faire un bilan régulier de l’impact de chaque accord bilatéral, ou encore de mettre en place un fonds d’investissement public marocain servant de levier pour le financement de projets de développement en Afrique.

Articles à la une