La France, de plus en plus attractive pour les investisseurs internationaux

Le hub invest de Business France à Casablanca (rattaché à l’agence Business France en charge de l’internationalisation de l’économie française) a récemment dévoilé à l’occasion d’une conférence de presse un bilan de l’investissement international en France en 2021, une année record. Dans ce classement, le Maroc figure en bonne place : au top 20 pays partenaires. Détails.

Selon le communiqué de Business France, en 2021, 1 607 projets d’investissement ont été recensés, soit une hausse de 32 % en un an. Ces projets ont permis la création ou le maintien de 45 008 emplois, soit une augmentation de 30 % par rapport à 2020. Ainsi, toujours selon le communiqué, « Le niveau atteint est historique, la France n’a jamais été aussi attractive qu’en 2021 ». Totalisant près de 300 projets, l’Allemagne devient, devant les États-Unis (247 projets), le premier pays investisseur en France. Les États-Unis demeurent toutefois les premiers en termes d’emplois (10 118 emplois contre 8 063 pour l’Allemagne). Le Royaume-Uni est, quant à lui, le 3e pays investisseur en France avec 151 projets et 4 202 emplois créés.

Cette dynamique est notamment soutenue par l’industrie : en 2021, 460 projets industriels étrangers (dont 83 % d’extension) ont été comptabilisés en France, un chiffre en hausse de 49 %. Ces projets ont permis de créer ou de maintenir plus de 15 000 emplois en France. Selon le communiqué, cette évolution illustre le processus de réindustrialisation de l’économie française, engagée depuis plusieurs années.

Quant au Maroc, il se classe à la 17e place des pays investisseurs en France. Il est le 1er pays africain pour ce qui est du nombre d’emplois créés (259 emplois générés par 15 projets) mais, en revanche le 2e en nombre de projets, derrière la Tunisie (15e au classement général). Selon le communiqué, les projets marocains concernent essentiellement les secteurs des logiciels et des services aux entreprises et sont principalement implantés dans la région Paris-Ile de France (4 projets et 81 emplois créés sur trois ans), la région Normandie (3 projets et 51 emplois créés sur trois ans) et la région Sud-Provence-Alpes-Côte d’Azur (3 projets et 27 emplois créés sur trois ans).

Articles à la une