La Fondation BMCI soutient la biographie de Lahcen Zinoun.

Engagée pour la valorisation du patrimoine artistique marocain, la Fondation BMCI soutient la publication du livre Lahcen Zinoun ou le corps libéré.

Un ouvrage soutenu par la Fondation BMCI

Dans le cadre de sa politique de parrainage culturel, la BMCI soutient, depuis 2000, l’édition de livres d’art oeuvrant pour la sauvegarde du patrimoine culturel marocain. Cette année, la Fondation BMCI apporte son soutien à la parution du livre Lahcen Zinoun ou le corps libéré. Réalisé par Maha Edition et écrit par Mostafa Chebbak, cet ouvrage monographique présenté en édition bilingue français-arabe, retrace le parcours exceptionnel du célèbre danseur, chorégraphe et metteur en scène marocain.

D’un itinéraire personnel à l’histoire de la danse au Maroc

Lorsque Lahcen Zinoun, à l’âge de 10 ans, découvre la danse par une porte entrebâillée du Conservatoire de Casablanca, il sait immédiatement que sa voie est là ; une voie qui sera faite de grands succès mais aussi d’obstacles et de résistances, à commencer par l’opposition de son père et, plus tard, la méfiance de la société marocaine à l’égard de la danse, à laquelle il sera confronté tout au long de sa vie. Le parcours de cet artiste, qui a su aller vers son destin en affrontant les difficultés avec courage et lucidité, est une formidable leçon de vie, porteuse de sens et d’espoir pour les jeunes générations.

L’histoire de Lahcen Zinoun, danseur étoile du Royal Ballet de Wallonie, mondialement connu et célébré, se confond avec celle de la danse au Maroc : avec lui, une nouvelle perception du riche patrimoine dansé marocain prend naissance. De l’Europe au Maroc, de la danse académique aux danses traditionnelles, Lahcen Zinoun jette des ponts entre le patrimoine culturel marocain et la modernité occidentale. Son parcours met en lumière l’ancrage profond de la danse dans l’histoire et les traditions du Maroc, et nous révèle ce que la danse a d’universel.

Un engagement pour la valorisation du patrimoine culturel marocain

Au plus fort d’une carrière flamboyante en Europe où il est nommé danseur étoile, Lahcen Zinoun décide de s’installer définitivement au Maroc, avec un rêve en tête : réconcilier le Maroc avec la danse, créer le terrain favorable pour l’émergence de la danse contemporaine et pour la préservation des danses traditionnelles. Porté par la force de sa volonté et son indéracinable passion, Lahcen Zinoun n’a eu de cesse de s’engager pour le développement de l’art et de la culture au Maroc.

Cet engagement fort est partagé par la Fondation BMCI qui, à travers le soutien qu’elle apporte à la publication de l’ouvrage Lahcen Zinoun, poursuit l’action menée depuis près de 15 ans pour valoriser les différentes facettes du patrimoine culturel marocain, et promouvoir des formes d’expressions artistiques encore peu reconnues.

La Fondation BMCI pour la Solidarité et la Culture

La Fondation BMCI, un mécène reconnu de l’édition et de la création artistique. Depuis près de 15 ans, la BMCI est un mécène culturel reconnu du domaine de l’édition avec le soutien à des livres d’art pour préserver la mémoire du patrimoine culturel marocain. En poursuivant dans cette voie, la Fondation BMCI créée en 2008 défend le rôle fondamental de l’édition dans la communication, le partage et la diffusion de la culture. Après les livres Nass El Ghiwane et Taoub, le Groupe Acrobatique de Tanger, le soutien apporté par la Fondation BMCI à l’ouvrage Lahcen Zinoun s’inscrit dans la continuité de son action pour valoriser le patrimoine culturel marocain dans toute sa diversité, en redonnant aux répertoires artistiques traditionnels ou populaires la place qu’ils méritent. Cet engagement auprès de formes artistiques souvent moins aidées que d’autres par le mécénat d’entreprise se retrouve également dans le soutien que la Fondation BMCI apporte au jazz, en tant que sponsor officiel des festivals Tanjazz (depuis 2008) et Jazzablanca (depuis 2014).

Des actions fortes pour le développement de la culture et de l’éducation au Maroc

Depuis sa création, la Fondation BMCI renforce et diversifie ses actions pour soutenir le développement dans les domaines de la culture et de l’éducation au Maroc. La Fondation BMCI apporte son soutien à des initiatives novatrices encourageant la lecture au Maroc, telles que le programme bibliothèques de classe, en partenariat avec Al Jisr et l’Académie Régionale d’Éducation et de Formation des grandes villes du Maroc. Depuis 2008, ce programme a permis à 65 écoles de quartiers défavorisés à travers le Maroc de bénéficier de plus de 45 000 livres en français et en arabe. Dans la continuité de ce partenariat, la Fondation BMCI soutient également le concours régional des bibliothèques de classe à Casablanca. Lors de la 2e édition en 2014, plus de 77000 élèves issus de 206 écoles primaires ont ainsi participé à ce concours novateur ayant pour objectif d’enrichir leurs connaissances à travers des activités ludiques et de développer leur imagination et expression orale et écrite. Par ailleurs, depuis 2006, la Fondation BMCI soutient la Fondation Marocaine de l’Étudiant, permettant ainsi à 25 bacheliers issus de milieux défavorisés de poursuivre des études dans des établissements supérieurs et professionnels privés ou publics d’excellence et d’être accompagnés jusqu’à leur insertion professionnelle.Pour en savoir plus :

Karima Benabderrazik

Directrice de la Communication de la BMCI – Secrétaire Générale de la Fondation BMCI

Tél.: 05 22 49 44 30 – E-mail: karima.benabderrazik@bnpparibas.com

Saraa Bouzhar Relations Presse BMCI

Tél.: 05 22 49 44 32 – E-mail: saraa.bouzhar@bnpparibas.com

Articles à la une