La croissance française fait du surplace au premier trimestre

Au premier trimestre 2022, la croissance française a fait du surplace, soit un taux de 0 % par rapport au trimestre précédent, selon les chiffres de l’Insee publiés fin avril. L’institut attribue notamment ce fort ralentissement à la faiblesse de la demande intérieure. La consommation des ménages a ainsi nettement reculé (-1,3 %), tandis que la formation brute de capital fixe a légèrement ralenti.

Les échanges extérieurs continuent en revanche leur progression, autant du côté des exportations (+1,5%) que des importations (+1,1%), décrit l’Insee. Au trimestre précédent, la croissance avait connu une performance correcte avec une hausse de 0,8 %.

Cette stagnation de la croissance française est enregistrée dans un contexte de forte inflation, de persistance de la crise sanitaire, de problèmes d’approvisionnement au niveau mondial ou encore de bouleversements liés à la guerre en Ukraine. Malgré cette situation, le chômage en France (hors Mayotte) poursuit sa baisse, mais plus lentement : il passe de 7,4 % au quatrième trimestre 2021 à 7,3 % au premier trimestre 2022, toujours selon l’Insee.

Articles à la une