Inflation record dans de nombreux pays

Début février 2022, l’OCDE a publié les nouveaux chiffres de l’inflation. Cette dernière a atteint 6,6 % en décembre 2021 (en glissement annuel), son plus haut niveau depuis 30 ans. La forte hausse de l’inflation en Turquie (+36,1 % en glissement annuel) en décembre explique en partie ce record. Dans d’autres pays, l’inflation (en glissement annuel) augmente plus modestement : +0,2 point de pourcentage aux États-Unis (7 % en décembre), au Royaume-Uni (4,8 %,), en Italie (3,9 %) et au Japon (0,8 %), et +0,1 point de pourcentage en Allemagne (5,3 %) et au Canada (4,8 %). Elle est restée stable en France (à 2,8 %). Dans de nombreux pays, cette hausse de l’inflation a notamment été causée par l’augmentation des prix de l’énergie (+15,4 % en 2021) et, dans une moindre mesure, par celle des prix de l’alimentation.

Dans la zone euro, selon le bulletin publié par Eurostat le 2 février, l’inflation atteint un niveau record de 5,1 % en janvier 2022 (contre 5 % en décembre 2021). D’après l’Office statistique de l’Union européenne, cette hausse s’explique la hausse du taux d’inflation de l’énergie qui « devrait connaître le taux annuel le plus élevé en janvier (28,6 %, comparé à 25,9 % en décembre), suivie de l’alimentation, alcool & tabac (3,6 %, comparé à 3,2 % en décembre), des services (2,4 %, stable comparé à décembre) et des biens industriels hors énergie (2,3 %, comparé à 2,9 % en décembre) ».

En France, l’Insee estime qu’en janvier l’indice des prix à la consommation a progressé de 2,9 % en un an et anticipe une inflation comprise entre 3 et 3,5 % (en glissement annuel) dans les prochains mois. L’augmentation des prix de l’énergie (du gaz et de l’électricité notamment) impacte directement les ménages. Afin de permettre aux foyer les plus modestes de faire face à cette hausse exceptionnelle de leur dépenses, la France a mis en place une série de mesure baptisée « Bouclier tarifaire ». Un chèque énergie supplémentaire de 100 euros a été versé en décembre dernier aux personnes déjà bénéficiaires du chèque énergie, soit 6 millions de ménages. Autres mesures, le gel des tarifs réglementés du gaz et la limitation de la hausse du tarif réglementé de l’électricité à 4 % début 2022.

Articles à la une