Covid-19 : l’actu de la semaine – Infographie

Conjoncture revient sur l’actualité nationale et internationale de la semaine et en détaille les principaux faits marquants. 

Frise 5

 

Focus sur…

  • L’OMS s’inquiète de l’accélération du nombre de cas de Covid-19 en Afrique – 11/06/2020

L’Organisation mondiale de la santé a constaté que plus de 200 000 cas ont été détectés sur le continent africain et 5 600 personnes sont décédées. Selon l’institution, « la pandémie s’accélère » en Afrique. Dans un communiqué, elle relève qu’il a fallu 98 jours pour dépasser les 100 000 cas, mais seulement 19 jours pour atteindre les 200 000. Pour le moment, l’épidémie est concentrée dans un nombre restreint de pays. Plus de 70 % des morts recensées ont eu lieu en Algérie, en Égypte, au Nigeria, en Afrique du Sud et au Soudan. L’Afrique du Sud est le pays le plus affecté, avec 25 % du nombre total de cas du continent. « Pour le moment, l’Afrique ne compte que pour une petite fraction des infections dans le monde, indique le Dr Matshidiso Moeti, Directeur régional pour l’Afrique de l’OMS, dans le communiqué. Mais le rythme de la propagation s’accélère. Les pays africains ont agi rapidement et très tôt, ce qui a permis d’obtenir de bons résultats, mais une vigilance constante est nécessaire pour empêcher le Covid-19 de submerger les infrastructures de santé. »

  • Les autorités décident de regrouper les 700 cas actifs de Covid-19 dans deux structures sanitaires à Benslimane et Benguerir – 13/06/2020

Les Ministères de l’Intérieur et de la Santé ont indiqué dans un communiqué commun que les près de 700 cas actifs de Covid-19 et les futurs cas positifs dépistés seraient regroupés « au sein de structures sanitaires spécialisées respectivement à Benslimane et Ben Guérir ». Jusque-là, les patients étaient répartis dans plusieurs établissements de santé publics et privés de plusieurs villes du pays. Les autorités justifient cette décision par la nécessité de « libérer » les hôpitaux du Royaume pour soigner les autres types de maladies, « et vu l’impératif de les [les cas positifs] protéger ainsi que leur environnement familial et professionnel, tout en leur procurant les soins nécessaires ». Les structures en question sont gérées de manière conjointe par des médecins civils et militaires. Selon les deux Ministères, la « quasi-totalité » des cas positifs est « dans un état de santé rassurant et stable ». Ils précisent que cette mesure « permettra d’accélérer, à partir du 20 juin, le processus de levée progressive du confinement » tout en tenant compte de l’évolution de la situation épidémiologique.

  • La Coface s’attend à une forte hausse des défaillances d’entreprises en Europe en 2020- 15/06/2020

La crise a paradoxalement entraîné en Europe une baisse considérable des défaillances d’entreprises, a indiqué la Coface dans une publication consacrée aux défaillances d’entreprises en Europe. Elles ont chuté de 72 % en glissement annuel en avril. En effet, plusieurs pays européens ont mis en place des mesures exceptionnelles qui ont permis de retarder la déclaration de ces défaillances. Au second semestre de 2020 et en 2021, celles-ci devraient donc connaître un fort rebond partout en Europe. Fin 2021, par rapport à fin 2019, les défaillances d’entreprises devraient augmenter de 21 % en France, de 22 % en Espagne, de 36 % aux Pays-Bas, de 37 % au Royaume-Uni et en Italie. L’Allemagne devrait être le pays le moins pénalisé, avec une hausse de 12 %.

Articles à la une