Cherkaoui Bouchaanana : "Extralait travaille en étroite collaboration avec les producteurs laitiers".

Conjoncture a rencontré  Cherkaoui Bouchaanana, Directeur Général d’Extralait, coopérative agricole laitière de Kénitra. 

Créée en 1953, la coopérative Extralait occupe aujourd’hui la 3e place sur le marché national et emploie 475 salariés. Elle est spécialisée dans la collecte, la transformation, la fabrication et la commercialisation du lait et de ses dérivés.

Conjoncture : Comment est gérée la production ? Quelles catégories de produits commercialisez-vous ?

Cherkaoui Bouchaanana : Aujourd’hui, notre coopérative gère 110 centres de collecte et dispose d’une capacité de production de 740 000 litres/jour. L’unité de production s’étend sur une superficie de 100 000 m2, dont une unité de séchage d’une capacité de 8 000 litres/jour. Pour garantir la sécurité alimentaire de nos produits, nous avons mis en place une organisation de gestion du risque en appliquant la démarche HACCP sur nos sites de production. D’autre part, la coopérative dispose d’un laboratoire qui lui permet d’assurer la qualité tout au long du cycle de vie du produit, de l’approvisionnement jusqu’à la distribution en passant par les composants de fabrication.

Notre gamme comprend plusieurs types de produits laitiers : lait pasteurisé, beurre, leben, lait fermenté aromatisé, yaourts, yaourts à boire, boissons à base de lait. Ces produits sont commercialisés sous nos différentes marques (Extralait, Yovi, Yogo, Lact’Up Mahdya…). Nous proposons également des produits destinés aux industriels comme le lait en poudre entier et écrémé conditionné en sacs de 25 kg.

Conjoncture : De quelle manière collaborez-vous avec les producteurs ?

Cherkaoui Bouchaanana : Pour pérenniser, développer et diversifier ses sources d’approvisionnement en lait, Extralait a adopté des stratégies et politiques qui visent à fidéliser les producteurs laitiers. La coopérative finance notamment l’achat d’aliments simples et composés en vue d’une gestion rationnelle du cheptel. Elle importe également des génisses de races sélectionnées pour leur productivité. Par ailleurs, la coopérative sensibilise ses adhérents sur l’importance de la qualité et de l’hygiène. Elle les accompagne dans leur mise à niveau en mettant à leur disposition du matériel d’élevage (par exemple pour l’ensilage et la traite) répondant aux normes, et ce, afin de leur permettre d’assurer la production de lait dans les meilleures conditions.

Conjoncture : Quelle a été votre stratégie de développement ces dernières années ?

Cherkaoui Bouchaanana : En 2002, nous avons mis en place un vaste programme d’investissement pour accroître la capacité de production et de stockage et augmenter la productivité. Nous avons ainsi modernisé nos installations en nous équipant avec du matériel de pointe. Pour mieux répondre aux exigences du marché, de plus en plus concurrentiel, nous avons élargi nos gammes et lignes de produits en lançant de nouveaux produits adaptés aux attentes des consommateurs. Par ailleurs, afin d’étendre nos réseaux de distribution, nous avons construit un dépôt à Casablanca et fait l’acquisition d’une nouvelle flotte de camions et véhicules utilitaires. Pour accompagner sa croissance, la coopérative engage de nouvelles recrues et développe les compétences de ses salariés grâce à la formation continue.

Conjoncture : Quels sont les perspectives et les projets de développement de la coopérative ?

Cherkaoui Bouchaanana : Pour les prochaines années, notre objectif est de poursuivre notre politique de modernisation et de développement des outils de production. Nous avons le projet de construire une nouvelle unité de lait stérilisé UHT et d’installer une station d’épuration des eaux usées industrielles conforme aux exigences réglementaires liées à l’environnement. Sur le plan commercial, nous allons continuer à diversifier notre gamme de produits et à étendre nos réseaux de distribution en implantant de nouveaux dépôts et en faisant l’acquisition de nouveaux camions.

 

Nadia Kabbaj, journaliste

Articles à la une