Alstom souhaite renforcer sa présence au Maroc

À l’occasion d’un point presse organisé le 8 juillet dernier à Casablanca, Alstom a présenté son nouveau plan stratégique groupe, baptisé « Alstom in Motion » visant à atteindre un taux de croissance annuel moyen du chiffre d’affaires de 5 % à horizon 2023. Dans la Région MENA, le groupe compte s’appuyer sur un marché potentiel de 10 milliards d’euros par an, en progression de 4 % chaque année.

La rencontre a également été l’occasion de dresser un bilan de la présence d’Alstom dans le Royaume depuis 100 ans et de donner quelques chiffres clés concernant ses projets phares : le tramway de Casablanca (170 000 personnes transportées chaque jour) et de Rabat (17 000 abonnés par mois) ou encore la LGV qui a enregistré le record de vitesse d’Afrique avec une pointe à 357 km/h.

L’entreprise, qui emploie aujourd’hui plus de 580 salariés dans cinq villes, a ainsi pour objectif de continuer à accompagner l’essor du secteur ferroviaire au Maroc tout en intégrant les enjeux liés à la mobilité de la population et au développement durable. Dans ce cadre, sa stratégie vise notamment à mettre en place un panel de fournisseurs qualifiés selon « les standards ferroviaires internationaux » et à développer des partenariats avec les universités et les écoles.

Alstom Maroc compte par ailleurs augmenter la capacité de production de l’usine Cabliance. La filiale du groupe, implantée à Fès, est spécialisée dans la fabrication de faisceaux et d’armoires électriques ferroviaires dont la production est intégralement exportée vers les autres unités Alstom à l’international. D’une superficie de 12 000 m2, le nouveau site génèrera 330 emplois directs et 250 indirects (1 000 postes créés à l’horizon 2023).

Articles à la une